Blog thumbnail

Relation amour/haine

Blog thumbnail

 

J’ai actuellement une entorse de stade 2 à la cheville gauche, après un bête incident survenu en trail à Hawaii. Depuis mon retour, je multiplie les consultations pour m’entourer des meilleurs et suivre les conseils qui me permettront de reprendre mon entraînement prochainement. Or, après avoir vu plusieurs spécialistes, je constate que les avis sont partagés. Pour certains, hors de question de bouger alors que, pour d’autres, il ne faut surtout pas que je m’arrête complètement, au risque de perdre la mobilité de ma cheville. Sans aucun doute, je préfère la deuxième version, mais j’avoue avoir poussé un peu trop dernièrement. Je l’ai compris à la dure. Après deux semaines de repos complet, je me sentais vraiment mieux et j’avais l’impression de retrouver mes moyens. Je suis donc allée en ski. Grave erreur, surtout que je suis loin d’exceller dans ce sport! Retour à la case départ. Enfin, pas tout à fait, puisque j’ai appris de cette erreur. Je vais me contenter de bouger modérément tout en portant un soin particulier à ma cheville. Bref, je continue mon investigation et je suis à l’écoute des signaux de mon corps. C’est la base lorsqu’on est une athlète et que l’on a des objectifs pour lesquels on aspire à performer. Assurément, ça me hante, je déteste être blessée! Comme on dit, rien n’arrive pour rien et j’ai bien hâte de saisir le pourquoi de cette blessure.

Je trouve cela dommage, car je crois que je faisais bien les choses avant de partir en voyage. J’écoutais mon corps et j’allais à mon rythme. Je m’amusais énormément à courir et à faire ma petite routine de musculation. J’y intégrais également quelques enchaînements de yoga. Vraiment, c’était l’idéal pour une reprise toute en douceur suite à une fin de saison automnale occupée! Dernièrement, j’avais même commencé à envisager de retourner sur une base d’entraînement pour le vélo. D’ailleurs, cette semaine, en me rendant dans le coin de Victoriaville, j’ai eu hâte de rouler, pour la première fois depuis deux ans. Les routes dégagées me faisaient envie! Quel beau constat! Sentir ces petits papillons dans mon ventre en appréhendant positivement le moment où je sortirais mon vélo, ça faisait du bien! Cet hiver, après avoir tergiversé et avoir fait des entraînements de course à pied, de natation et de musculation, j’ai statué sur le fait que je devais me rééquiper d’une base d’entraînement de vélo et surmonter cette relation amour/haine que j’avais entretenue avec mon Tacx après avoir réalisé mes records du monde intérieurs en 2017. En effet, depuis deux ans, j’ai essayé à plus d’une reprise de reprendre les entraînements de vélo intérieurs, mais le moral n’y était pas. Je crois que j’en avais trop fait! Heureusement, j’étais particulièrement fébrile avant d’aller chercher ma base d’entraînement cette semaine. Pour le moment, elle m’attend patiemment d’ici l’instant béni où toutes les étoiles s’aligneront pour que je puisse reprendre un rythme d’entraînement soutenu. Je vais donc chouchouter mon vélo et continuer de muscler le haut de mon corps ainsi que reprendre les entraînements de natation. Ça va faire du bien! 

Dernièrement, en discutant avec des gens rencontrés au hasard je me suis rendue compte à quel point la compétition longue distance, seule avec moi-même, dans MA bulle, me manque. Je crois que j’ai besoin de ça. D’ailleurs, mon calendrier provisoire est désormais disponible sur ce blogue. Vous verrez qu’une compétition d’ultracyclisme est dans l’air pour septembre prochain. Beaucoup d’étapes doivent être réalisées pour concrétiser ce projet. D’ici là, je vous tiens au courant des améliorations de mon état!

Commentaires ( 7 )

Yvan

Bonjour a vous .
wow .Un très beau texte d,Une athlète .
Yvan

Pascale Dufresne

Prends soin de toi! Lentement mais sûrement!

Sylvie Roy

Pas facile de forcer une passionnée à prendre une pause. Je te comprends tellement! Mais on finit par accepter le fait que ce qui est le plus payant est de laisser du temps à son corps pour se reconstruire. Tu reviendras en force, j’en suis certaine! Bon courage 🙂

Elizabeth C.

You go, girl! Toujours aussi inspirante à lire et à voir aller, j’ai bien hâte de suivre tes aventures dans la saison 2020!

Jessica Bélisle

@Sylvie Roy : Effectivement, ce n’est pas évident, mais je fais tout en mon possible pour que le rétablissement se passe bien 🙂 Merci beaucoup!
@Elizabeth : Merci beaucoup! J’ai bien hâte de partager mes aventures 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier

0

Votre panier est vide.

Appuyez sur la touche Entrée pour rechercher